Le GALPA Littoral Opale

Le GALPA mobilise les acteurs et les structures du monde halieutique (pêche, aquaculture, commercialisation et transformation des produits de la mer) et d’autres sphères (agriculture, tourisme) pour des partenariats en faveur de la valorisation des nombreuses richesses de notre patrimoine maritime.

Les principaux enjeux sont le développement et la valorisation de l’ensemble des activités des filières de la pêche et de l’aquaculture ainsi que le renforcement de l’intégration de ces filières avec les autres activités du territoire. Le GALPA intervient financièrement à hauteur de 50% à 80% du montant du projet selon les critères européens (voir fiche projet).

Une démarche collective en faveur de la pêche et de l’aquaculture

Un territoire de 12 communes

  • Wissant, Tardinghen, Audinghen
  • Audresselles, Ambleteuse, Wimereux
  • Boulogne-sur-Mer, Le Portel, Equihen-Plage
  • Saint-Etienne-au-Mont, Neufchâtel-Hardelot, Dannes

de plus de 76 000 habitants.

Une stratégie partagée

La stratégie du GALPA Littoral Opale, élaborée suite à une large concertation.

s’inscrit dans les grands axes de la stratégie définie par l’Europe et intègre les priorités et attentes des acteurs locaux en termes de développement local.

Pour être éligibles, les projets doivent s’inscrire dans les objectifs de cette stratégie.

Une volonté commune

La stratégie Locale s’inscrit dans la continuité du Plan Local de Développement Économique.

Avec la volonté de tout mettre en œuvre pour favoriser un développement local inclusif et durable, le collectif a identifié 3 axes prioritaires :

  • accroitre la valeur ajoutée des activités relatives à la filière mer.
  • accroitre la visibilité et l’attractivité des métiers.
  • créer de la valeur ajoutée à partir des ressources locales.

Les instances de gouvernance

La Région Hauts de France : organisme de gestion
Boulogne-sur-Mer Développement Côte d’Opale : structure porteuse et d’animation du GALPA

L'animatrice du GALPA est chargée d’animer et de coordonner la démarche au plan local. Elle aide les porteurs de projet à solliciter les fonds FEAMP et autres aides extérieures complémentaires. Elle assiste le porteur de projet dans l’élaboration de son projet.

Ses missions :

- informer sur le programme DLAL FEAMP.
- accompagner les porteurs de projet : un appui technique à la réflexion pour la construction du projet et une aide au montage de dossier.
- organiser la concertation.

Le GALPA Littoral Opale

C’est le Groupe d’Action Local de la Pêche et de l’Aquaculture. Il regroupe l’ensemble des partenaires institutionnels, techniques et scientifiques, privés et publics, concernés par le programme.

Partenaires publics :

- Campus de la mer
- CCI Côte d’Opale
- Communauté d’agglomération du Boulonnais
- Communauté de Communes de la Terre des 2 Caps
- Lycée Professionnel Maritime
- Pas de Calais Tourisme
- Ville de Boulogne-sur-Mer

Partenaires privés :

- Boulogne Port de Pêche
- Boulogne-sur-Mer Développement Côte d’Opale
- Comité Régional des Pêches Maritimes et Elevages Marins
- Coopérative Maritime Etaploise
- From Nord
- INNOCEA
- Mareyage Boulonnais
- Nausicaa (Mister Goodfish)
- AMIE du Boulonnais
- Société d’Exploitation des Ports du Détroit
- Syndicat des saleurs-saurisseurs

Le comité de sélection

Il sélectionne les dossiers qui seront soumis à accord de financement. C’est l’instance décisionnelle du GALPA. Il est composé de 17 titulaires (et 17 suppléants) répartis en deux collèges :

- un collège de 7 acteurs publics.
- un collège de 10 acteurs privés.

Il dispose d’un règlement intérieur qui définit ses tâches et son fonctionnement.

Ses missions :

- sélectionne les dossiers présentés et valide l’attribution d’une subvention DLAL-FEAMP au regard des critères d’attribution.
- pilote la mise en œuvre de la stratégie DLAL.
- engage et suit les démarches d’évaluation et de communication.
- veille au bon déroulement du programme d’actions au regard à la stratégie et aux règlements qui régissent l’utilisation des fonds européens.

Fonctionnement :

Le comité de sélection se réunit 3 fois par an selon le nombre de projets présentés et les actions à suivre.